Skip to content

Comment faire face à la pénurie et au déficit de compétences au sein de la filière graphique ? Réponse de l’école ESTEN

octobre 27, 2010

Une étude intitulée « Digital printing directions » commandée par Canon et réalisée par les étudiants de la « Rochester Institute of Technology of Print media » sous la direction du professeur émérite Frank Romano met en exergue que l’industrie graphique mondiale souffre en ce moment à la fois :

  • d’une pénurie de compétences, il y a un manque flagrant de personnes suffisamment qualifiées sur le marché du travail des arts graphiques, et
  • d’un déficit de compétences de la main d’œuvre actuelle pour répondre aux nouveaux enjeux auxquels doivent faire face les imprimeries d’aujourd’hui.

37 pour cent des imprimeurs interrogées aux Etats-Unis font part qu’ils ne trouvent pas de personnel pour travailler sur d’anciennes presses offset, sur les systèmes prépresse et sur les flux de production (42,1 pour cent en Europe).

Les besoins en compétences ont évolué : des métiers ont disparus avec l’évolution de la technologie comme celui de scannériste, de monteur/incorpo, de  compositeur, d’autres existent toujours comme celui de maquettiste, de spécialiste prépresse, de deviseur, et de nouveaux métiers sont apparus avec l’évolution du marché comme celui d’analyste de base de données, de spécialiste DAM, de technicien d’impression numérique, de spécialiste en système d’information, ou celui de marketer.

Trouver une solution à ces pénuries ou à ces déficits en compétences nécessite une approche stratégique et coordonnée à la fois de la filière des industries graphiques, des entreprises elles-mêmes, et des organismes de formation.

L’industrie graphique doit fournir un plan d’action à long terme; les entreprises doivent promouvoir des solutions dans le milieu de travail et les prestataires de formation doivent élargir leurs approches de la formation traditionnelle.

C’est pourquoi je suis ravi de mettre en avant l’école ESTEN, la première école en France qui forme des Experts en édition numérique et des Managers en conduite de projet multicanal dont voici l’annonce :

 Gutenberg_au_Web_30

À l’heure où les professionnels de l’édition se posent la question de l’entrée dans le numérique, l’École Supérieure des Techniques de l’Edition Numérique (ESTEN) vient d’ouvrir ses portes à Tours (37).

Faut-il franchir le pas du numérique ? Comment réussir ce passage ? Où trouver les clefs pour conquérir ce nouvel espace économique ? Quels sont les enjeux réels ?
Ces questions que se posent les professionnels de l’édition, les étudiants qui ont rejoint l’ESTEN à la rentrée se les posent également. Durant trois ans, ils vont travailler sur les réponses concrètes à apporter à ces problématiques.

UNE ÉCOLE NÉE D’UN BESOIN PROFESSIONNEL RÉEL

2004. Emmanuel ROC, fondateur de l’ESTEN, est alors dirigeant d’une agence prépresse reconnue. Il se voit confier par un éditeur parisien, fidèle client, le développement de certains ouvrages au format numérique. Alors qu’il cherche à recruter du personnel compétent, il est confronté au manque de profils pertinents, et retrouve ces préoccupations chez ses confrères. Riche d’une expérience réussie dans la photographie, où il a pu participer concrètement à la mutation numérique du secteur, il décide alors d’accompagner ce même mouvement qui remue le monde de l’édition. Ainsi est née l’École Supérieure des Techniques de l’Édition Numérique.

DE FUTURS PROFESSIONNELS DE LA COMMUNICATION IMPRIMÉE, INTERNET ET MULTIMÉDIA
Première formation initiale du genre, le Bachelor Édition Numérique dispensé par l’ESTEN forme des experts qui, à l’issue d’un cursus de 3 ans, maitriseront parfaitement la compétence multi-support : imprimé, internet et multimédia. Une année d’études supplémentaire, et ils sortiront managers en conduite de projet multicanal.

DES ÉTUDIANTS PASSIONNÉS PRÊTS À S’ENGAGER À VOS CÔTÉS

Le numérique gagne, petit à petit, tous les pans de l’édition. Le secteur scientifique a déjà en grande partie fait le pas, celui de l’éducation s’y prépare. Et vous ? Que vous soyez déterminé à vous engager ou encore réservé, d’ores et déjà, les étudiants de l’ESTEN ont toute leur place au sein de votre entreprise pour vous accompagner dans ce changement ou dans votre réflexion. Vous pouvez les accueillir lors de leur stage de fin de première année, de 1 à 4 mois, entre juin et septembre 2010. Prenez avec eux le train du numérique…

INFORMATIONS PRATIQUES

ESTEN
http://blog.esten.fr/
direction@esten.fr
Tél. : 02 47 800 215

Fax : 02 47 800 21418,

rue du Docteur Bretonneau – 37000 TOURS

BIOGRAPHIE

Télécharger l’étude complète Canon « digital printing directions »: Frank_Romano_digital_printing_directions

From → Web-to-print

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :